Découvrez-nous

1er Écosystème Digital 100% dédié au secteur de la Beauté !

2 Portails Média
7 Plateformes dédiées
1 Solution Marketing Unique

Accès Membre 100% GRATUIT

L’Oréal mise sur la réalité augmentée avec le rachat de ModiFace

L’Oréal mise sur la réalité augmentée avec le rachat de ModiFace

L’Oréal avait déjà eu recours aux services de ModiFace dans l’une de ses applications. Le groupe rachète désormais la société canadienne, spécialisée dans la réalité augmentée appliquée au monde de la cosmétique.

À l’heure où la « beauty tech » suscite encore peu d’innovations logicielles chez les entreprises du secteur, et semble cantonnée à une frange luxueuse de l’industrie, le groupe L’Oréal semble décidé à tirer son épingle du jeu.

En janvier 2018, l’entreprise a misé sur l’intelligence artificielle pour aider ses clients à choisir une coloration pour cheveux dans son application Style My Hair.

L’option ainsi proposée a été mise au point par ModiFace, une entreprise canadienne spécialisée dans les applications de la réalité augmentée au sein de l’industrie cosmétique. Depuis le 16 mars 2018, cette société est devenue l’acquisition de L’Oréal, lors d’un rachat qui paraît illustrer encore plus clairement l’intention du groupe français de devenir un membre influent de la beauty tech.

La division recherche et innovation du géant de la beauté s’appuie sur ModiFace, son bras armé en matière d’innovation numérique, pour proposer un diagnostic numérique de la peau grâce à un simple selfie, ainsi qu’un outil permettant de recommander et de tester virtuellement de nouvelles teintes capillaires. Selon L’Oréal, la voix, la réalité augmentée et l’intelligence artificielle vont réinventer l’expérience beauté et la façon dont les gens découvrent et utilisent les produits cosmétiques.

L’Oréal n’est pas le premier à lancer un outil de diagnostic cutané, mais avec Vichy Skin Consult, la nouvelle application déployée par la marque de dermo-cosmétique du géant français, plus besoin de capteurs électroniques dédiés : un simple selfie suffit ! Et l’on sait qu’avec les nouveaux outils numériques, la simplicité, la facilité de déploiement et d’accès sont des facteurs clefs de succès.

Base de données de photos

Conçu pour des utilisateurs asiatiques, caucasiens et afro-américains, le nouvel outil de diagnostic est capable de pointer les signes visibles du vieillissement pour aider à les prévenir. L’outil fonctionne selon un processus en trois étapes qui implique que les utilisateurs soumettent un selfie, avant que la technologie ne détecte les signes de vieillissement (rides et ridules, manque de fermeté, manque d’éclat, taches brunes etc.). Ces signes sont ensuite analysés, avant que les utilisateurs reçoivent une routine de soin suggérée sur mesure.

La technologie repose sur 15 années de recherche scientifique de L’Oréal en matière de vieillissement cutané. Elle utilise une série d’atlas du vieillissement cutané, un algorithme basé sur l’IA développé par ModiFace, ainsi qu’une base de données de 6000 images.

C’est sur cette technologie de diagnostic cutané que repose la plateforme Vichy Skin Consult lancée au Canada en janvier et qui devrait être déployée sur tous les sites de la marque dans le monde dans le courant de l’année. « Pour la première fois, cette technologie permet à toutes les femmes d’obtenir un diagnostic personnel pour mieux comprendre le vieillissement de leur peau et trouver une routine de soin sur mesure », explique Myriam Bekkar-Schneider, directrice générale de Vichy.

Sélection virtuelle des teintes capillaires

Plus tôt ce mois-ci, L’Oréal et ModiFace ont également dévoilé leur Virtual Shade Selector, un outil basé sur une technologie de réalité augmentée pour conseiller en temps réel les consommateurs sur leurs choix de teintes capillaires. L’outil peut être utilisé en magasin ou en ligne, via un smartphone ou un ordinateur. Ce lancement fait suite à la mise place d’un outil similaire pour L’Oréal Professionnel en janvier. Dans les deux cas, les résultats sont calculés en tenant compte de la couleur des cheveux de l’utilisateur, de son niveau de gris et de l’aspect final désiré.

L’outil est testé ce mois-ci par Walmart dans des villes des États-Unis, avant d’être déployé dans une sélection de magasins Wakefern et Meijer s en mars et dans dix magasins Walgreens en juin.

Nouvelles routines beauté

Depuis l’acquisition de ModiFace l’année dernière, L’Oréal a également utilisé les technologies de la start-up pour tester une application de maquillage virtuelle via Facebook, offrant ainsi aux utilisateurs la possibilité de tester les cosmétiques de certaines de ses marques les plus connues, notamment Maybelline, L’Oréal Paris, NYX. Maquillage professionnel, Lancôme, Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, Urban Decay et Shu Uemura.

« Avec l’acquisition de ModiFace, nous avons lancé une seconde phase de la transformation numérique de L’Oréal, axée sur la réinvention de l’expérience de la beauté grâce à des technologies telles que la voix, l’AR et l’IA », souligne Lubomira Rochet, Chief Digital Officer de L’Oréal. « Nous pensons que les services seront les nouveaux vecteurs de découverte de nos marques et nos produits ».

L’Oréal n’est toutefois pas la seule entreprise à utiliser les technologies d’AR et d’IA pour améliorer l’expérience des consommateurs. En janvier, la marque Wella Professionals, détenue par Coty, a dévoilé un nouveau Smart Mirror au Consumer Electronics Show (CES). Il permet aux utilisateurs de tester virtuellement différentes couleurs de cheveux en visualisant les résultats en direct grâce aux technologies de Perfect Corp. Clairol s’est également lancé dans l’aventure l’année dernière avec un outil Google Assistant pour Google Home afin de guider les consommateurs tout au long du processus de coloration à domicile.

Related posts